7 tendances et leurs impacts sur la Supply Chain en 2017

blockchain bitcoin

L’évolution des tendances dans les nouvelles technologies a cela d’étrange qu’une nouveauté qui n’a pas encore atteint sa maturité maximale est déjà au centre de toutes les attentions du grand public, et ce n’est que lorsqu’elle ne fait plus parler d’elle qu’elle est massivement déployée. Gartner appela ce phénomène « the hype cycle ». Les exemples sont nombreux : le Cloud computing, la mobilité, le Big Data, etc. Venez découvrir le blockchain, une des solutions pour lutter contre la cybersécurité !

Partant de ce principe, voici les tendances que l’on peut prévoir pour 2017 et leurs impacts sur la Supply Chain :

1. La technologie disruptive des Objets Connectés « IoT » bouleversera la Supply Chain

Les objets connectés font déjà partie de notre vie quotidienne, ne serait-ce que par le nombre de dispositifs connectés dans nos véhicules.

Toutefois, rares sont les entreprises qui ont décidé de déployer ces objets connectés au sein de leur structure ou dans leur processus de Supply Chain. Il est fort probable qu’en 2017, les industriels et prestataires logistiques commenceront à tirer parti de cette technologie.

On estime aujourd’hui qu’il y a environ 6 milliards d’objets connectés, et les prévisions d’ici à 3 ans sont de 21 milliards ! Les raisons de cette forte évolution sont simples : le coût d’achat des objets connectés va baisser de plus en plus, et leur déploiement au sein des processus de Supply Chain va devenir de plus en plus simple et rapide.

L’explosion du Big Data va révolutionner l’ensemble de la chaine logistique, et ceux qui n’auront pas su l’anticiper en seront lourdement pénalisés.

En revanche, si vous avez les bons outils pour recueillir, identifier et analyser cette multitude de données dans le bon contexte, vous vous assurerez un développement significatif et rapide.

2. L’impression 3D révolutionnera la R&D et l’industrie

Cette innovation a déjà fait beaucoup couler d’encre. 2017 sera l’année de son déploiement massif auprès du grand public. Pour preuve, les ventes mondiales d’imprimantes 3D ont doublé en 2016.

En effet, bien qu’il n’y ait que 7% des entreprises utilisant ce procédé pour développer leur production, 31% l’utilisent pour le prototypage et on estime que plus de 40% utiliseront l’impression 3D pour leur production de masse au cours des prochaines années.

L’impression 3D ne révolutionnera pas les étapes de prototypage ou de production, mais fera significativement évoluer les capacités d’inventaire et de logistique.

Ainsi, les industriels et plus particulièrement les fabricants de pièces détachées stockeront leurs pièces et composants dans un logiciel plutôt que dans leurs étagères. En d’autres mots, le stockage va se digitaliser.

Certaines sociétés comme UPS cherchent déjà comment réinventer leur business model pour être à même de proposer des services de livraison du « dernier kilomètre » plus pertinents, allant même jusqu’à proposer le service d’ « Impression as a service ».

3. Robotique et réalité augmentée feront partie intégrante des procédés industriels

La robotique va croître de 10% par an durant les 10 prochaines années. Dans certaines entreprises, les robots traiteront bientôt 40% de la fabrication.

La réalité augmentée transformera également la formation et le service sur le terrain. Ce sera une réelle opportunité pour les industriels, accélérant la production et le service tout en baissant le coût du travail et les erreurs humaines dans les usines et les entrepôts.

4. Les véhicules autonomes et les drones auront fait leur preuve

Les véhicules autonomes et les drones sont déjà une réelle extension de la robotique. Toutefois, il y a une différence entre conduite autonome et réelle livraison de produits sur une longue distance.

En octobre dernier, Uber a réussi le pari en réalisant la première livraison autonome de plus de 50 000 bouteilles de bières à travers l’ensemble des Etats-Unis.

En 2017, les entreprises avant-gardistes iront plus loin qu’un simple coup médiatique et commenceront à utiliser cette innovation dans un contexte bien cadré.

La technologie des drones atteindra sa maturité avant celle des véhicules autonomes, à supposer que la réglementation de l’aviation soit bien définie. Amazon propose déjà une  livraison en 30 minutes chez vous par drone, et Google et Walmart comptent également démocratiser ce concept.

Il sera intéressant de voir comment les sociétés d’expédition telles que UPS ou FedEx vont réagir.

Toutefois, n’importe quel acteur voulant développer cette activité devra le faire en 2017 sous peine d’être à la traîne

5. Les besoins en cybersécurité stimuleront de nouvelles technologies comme le blockchain

La cybersécurité continuera d’être une préoccupation majeure des entreprises, notamment avec le développement des objets connectés, qui ira malheureusement de pair avec une augmentation des attaques par déni de service (DDoS).

La conséquence directe de ces attaques est le développement d’outils et de solutions pour se protéger comme par exemple le Blockchain : mode de cryptage utilisé dans les bitcoins.

Il s’agit en fait d’une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.

En 2017, la cybersécurité industrielle va commencer à étendre le blockchain dans les Objets Connectés.

6. Les nouveaux outils du Big Data conduiront à des analyses prédictives

Avec l’émergence des objets connectés, le Big Data n’en est qu’à ses débuts entraînant logiquement des besoins d’analyses prédictives très importants en 2017.

Afin de pouvoir au mieux analyser cette multitude de données, les entreprises créeront des services d’analyses digitales qui fourniront des informations en temps réel basées sur la fonction et le rôle individuel.

Ces services mélangeront des données structurées provenant de différents outils ou IoT à des données non structurées comme la météo, le trafic et le goût des clients pour un produit.

7. Une attention renforcée sera portée sur les clients

Principalement dans le B2C et depuis peu dans le B2B, les industriels se sont de plus en plus focalisés sur les clients. Le nec plus ultra en termes de gestion client est la livraison de produits personnalisés.

Cette tendance est loin d’être terminée et continuera à stimuler les investissements IT en 2017. Au total, 90% des entreprises croient à la personnalisation des produits pour leurs clients. Mais, trois quarts d’entre elles disent qu’il est difficile d’avoir une bonne compréhension de ce que le client est prêt à payer pour ces produits.

Ainsi, les industriels devront améliorer leurs analyses de données disparates, leurs détections de la demande, leurs prédictions des tendances du marché, pour y répondre rapidement et précisément. Ils n’auront sûrement pas terminé cette année, mais devront prendre des mesures en 2017 s’ils veulent rester compétitifs en 2018.

Source : Digitalistmag : 7 Supply Chain Predictions For 2017