[NRF 2018] : Vekia s’attaque à la supply chain US moins structurée qu’en Europe

NRF 2018: Les attentes de la FrenchTech

Le Retail’s Big Show se tient du 14 au 16 janvier à New-York. Business France y embarque 12 start-up françaises, dont Vekia, qui s’appuie sur le Machine Learning pour améliorer la gestion des stocks. Manuel Davy, son fondateur, revient dans une tribune sur les attentes vis-à-vis de ce salon et des retailers américains, plus enclins que leurs homologues européens à investir dans de nouveaux outils.

L’Amérique, étape clef du développement de Vekia

L’Amérique du Nord est un, si ce n’est LE, marché clé pour que Vekia poursuive son développement. On y trouve beaucoup plus de retailers de grande envergure qu’en Europe. Paradoxalement, les exigences des consommateurs y sont très élevées, mais leur organisation supply chain reste globalement moins évoluée qu’en Europe.

Aujourd’hui, les besoins des retailers US sont énormes : leur retard Supply Chain a été un élément majeur conduisant à la fermeture de 12 grandes enseignes sur les 6 premiers mois de 2017, et causera la fermeture d’un centre commercial sur quatre d’ici 2022, faisant la part belle à Amazon.

Market Guide for Retail Forecasting and Replenishment Solutions

En même temps, les entreprises américaines sont très ouvertes à l’innovation et ont une grande capacité à passer très rapidement à des actions concrètes avec un budget à la hauteur des enjeux.

C’est une grande force de la culture américaine qui nous laisse penser qu’ils vont rattraper le retard, voire dépasser rapidement les acteurs Européens.

Nous avons bien l’intention de participer à leur transformation, pour passer d’un pilotage empirique à un pilotage augmenté par la puissance de l’intelligence artificielle basé sur nos technologies.

Lire l’article complet sur LSA