[ Tribune ] : Comment ne pas rater sa prochaine rentrée des classes

En dehors des fournitures scolaires, la rentrée des classes est surtout l’occasion pour les parents de renouveler la garde-robe de leurs enfants. Particulièrement représentative des enjeux de « saisonnalité », cette période de fort chiffre d’affaires est très attendue par les retailers.

Elle suscite néanmoins de nombreuses interrogations et tâtonnements pour la gestion des approvisionnements et des stocks. Par Manuel Davy, Président de Vekia.

rentrée des classes retail supply chain
Faire face à l’obsolescence des produits textiles

A l’inverse des grands noms du luxe, les enseignes de fast fashion telles que Zara, Primark, Jennyfer, Camaïeu, ou encore H&M, mettent au point des collections aux cycles de commercialisation, d’implantation et d’approvisionnement courts, avec un renouvellement fréquent de l’offre.

Les produits sont ainsi soumis à une obsolescence rapide. Par ce système, les enseignes créent de la rareté et incitent la clientèle à acheter dans l’instant. Bien naturellement, les chaines logistiques sont en première ligne.

Alors, pour profiter du trafic important de la rentrée des classes et capter les clients avant la concurrence, les retailers doivent avoir parfaitement préparé cette période pour garantir le bon stock au bon endroit au bon moment et dans les bonnes quantités. D’où l’importance d’un pilotage maîtrisé de la Supply Chain.